Oncology vétérinaire

Notre première activité est d’abord tournée vers le monde animal et nous vous proposons donc de mesurer une nouvelle constante biologique qui pourra être utilisée comme marqueur de l’état de santé d’un animal suivi pour une affection tumorale.

L’objectif est avant tout pronostic (efficacité du traitement versus récidive) dans le cadre d’un suivi thérapeutique, ou évocateur d’un phénomène de transformation tumorale lors de la dégradation de l’état de santé sans cause apparente. Pour cela, seulement une faible quantité de sang total ou de sérum (<1mL) est requise. La force de cette technique est qu’elle s’appuie sur la mesure du stress oxydatif appliqué aux cellules transformées de l’individu lors d’une réponse lymphocytaire anti-tumorale (lymphocytes T CD8+ cytotoxiques). Celle-ci produit une variation de l’isotopie du cuivre qui est la grandeur mesurée par nos techniques analytiques de pointe. Cette méthode est en rupture totale avec les biomarqueurs habituels qui sont soit protéiques soit génétiques et, finalement, très voisins.

 

Nous utilisons l’isotopie du cuivre (métal contenu à l’état de trace dans le sang) comme biomarqueur car il présente une évolution très rapide et corrélée à l’efficacité ou à l’échappement au traitement. L’autre avantage est que l’isotopie du cuivre est un biomarqueur très robuste en termes de répétabilité et de reproductibilité. Cette technique a déjà montré son potentiel sur l’humain et l’animal grâce à des études longitudinales rétrospectives et a été publiée dans de nombreuses revues scientifiques.

Nous vous proposons donc de faire des mesures de rapports isotopiques du cuivre (dCu) dans du sérum ou du sang total de vos patients et d’en déduire un niveau de risque quant au déclenchement ou à l’évolution d’une pathologie tumorale.

Cette technique est applicable aux petits carnivores domestiques et est largement plus performante que les mesures de marqueurs TK1, Haptoglobine our C-reactive proteine prise séparements ou en mixant les données.

 

 Nous contacter pour les autres espèces (NAC notamment). Ces travaux ont été publiés dans le journal spécialisé ci dessous.

(Retrospective evaluation of blood copper stable isotopes ratio 65Cu/63Cu as a biomarker of cancer in dogs

G. Chamel, A. T. Gourlan, P. Télouk, D. Sayag, V. Milliard, C. Loiseau, M. Simon, S. Buff and F. Ponce

Version of Record online: 6 OCT 2016 | DOI: 10.1111/vco.12273)

 et ont aboutis à un brevet (WO2015011425 A1) dont nous avons la licence exclusive. 

Ce type d’analyse est aussi utilisable pour le suivi humain (cf publications), nous contacter pour plus de détails.

 

Cette analyse est commercialisée dans le domaine vétérinaire par notre partenaire : www.orbio.fr

Exemple de suivi d'un chien par isotopie du cuivre

Exemple de suivi d'un chien avec Lymphome